LATENCES ET CRÉPUSCULES

(English follows)

L’émulation réciproque et les rapports parfois conflictuels entre peinture et photographie sont des enjeux récurrents de ma démarche. Ils se trouvent ici incarnés dans la matière même des œuvres. Des voiles de peinture sont parfois appliqués directement sur le papier, ou sur des surfaces de verre qui sont numérisées ou servent d’écran lors de prises de vue. Le geste peint fait alors office de calque qui se superpose à l’image photographique, révélant le motif ou le gardant à distance. Si les « crépuscules » du titre réfèrent à cette transition entre jour et nuit, les « latences » impliquent cependant que ces mêmes images, bien qu’apparemment dans un état de suspension, ou distanciées par l’oubli, demeurent fortes de potentialités. – Lire le texte de démarche.

*

The reciprocal emulation and at times conflictual relationship between painting and photography are recurrent concerns in my approach. They are here embodied in the very material of the work. Veils of paint are sometimes directly applied to the paper, or on glass surfaces which are digitized or used as screens during the photo shoots. The painting gesture becomes a tracing which is superposed over the photographic image and thus either reveals, or keeps the motif at a distance. Though these titular “twilights” refer to the transition between night and day during which things are slowly enveloped by darkness, the “latencies” imply that these same images, albeit in an apparently suspended state or distanced by oblivion, are still filled with potentiality. – Read Artist Statement.